François Deguelt

" Le ciel, le soleil, et la mer ..."

En 1965 il y avait le ciel le soleil et François Deguelt… Cet été-là son slow permet au chanteur découvert dans les cabarets de Montmartre de se hisser au sommet du hit-parade. Un succès qu'il ne réédita jamais.

Drôle d'endroit pour écrire l'un des plus grands tubes d'été des années 1960. ce jour-là François Deguelt est assis à l'arrière d'une voiture, dehors il pleut des trombes et c'est un air estival qui lui trotte dans la tête. Et 3 mots qui vont si bien ensemble. Le ciel le soleil et la mer. Comme chez Lafontaine expliquera-t ’il plus tard façon le Chat la belette et le petit lapin ! Une amie assise à l'avant, lui recommande sur-le-champ de garder ce début et de finir la jolie balade qui l'annonce. L'auteur compositeur et interprète s'exécute, et raconte à la façon d'un Sacha Distel dont il fut copain de classe au lycée, les vacances la plage l'amour et la chance. « Il y a le ciel le soleil et la mer/ il y a le ciel le soleil et la mer/ allongé sur la plage/ les cheveux dans les yeux/ et le nez dans le sable /on est bien tous les deux / c'est l'été les vacances / Oh mon Dieu quelle chance… »

Et dire que le chanteur était sur le point de tout arrêter.

Il avait commencé 10 ans avant, crooner poète à la Jean Ferrat (qui triomphe la même année avec la montagne ), mêlant au piano chasse et amour charnel dans dimanche-matin en (1955 ) chantant Le printemps c'est déjà l'été en (1956 ) ou jouant à Charles Trenet sur le très swing Saltimbanque du charme en (1958 ). Mais quand la vague yéyé commence à déferler, on lui prédit la fin des artistes « d'avant », comme lui. Trop chanteur de charme, trop slow, pas assez rock ! lui qui n'a jamais eu envie de jouer à la vedette - ça m'emmerdait – dira-t- il, songe alors à faire autre chose. Une envie d'ailleurs renforcée par ses deux échecs au concours Eurovision de la chanson de 1960 Et 1962.

François Deguelt avait représenté à deux reprises la principauté de Monaco au concours Eurovision de la chanson. En 1960 il interprète ce soir-là et termine 3e sur treize (Jacqueline Boyer la représentante française l'emporte) et en 1962 il se hisse à la 2e place avec Dis rien. (Isabelle Aubret gagne pour la France.)

Et puis il y a le ciel le soleil et la mer en cet été 1965 marqué aussi par le succès de Mikis Théodorakis et son Zorba le grec. 4 accords, une mélodie lancinante, des mots simplissimes et sa voix suave (doublée d'une voix féminine) Il se vend en quelques semaines plus de 100 000 exemplaires du 45-tours dont la face B accueille Jusqu'à Venise (au total la barre des 300 000 exemplaires a été dépassée. À 32 ans François Deguelt tient (son seul et unique) tube, et la variété française, un de ses classiques indémodables. 

F deguelt

Un sacré bout de chemin pour le natif de Tarbes.

Il y vit le jour le 4 décembre 1932 sous le nom De Louis François Deghelt. Il grandira ensuite à Barbezieux Saint-Hilaire, en Charente avant de monter à Paris bac en poche. Il débute une licence de philosophie à la Sorbonne qu'il abandonne très vite pour devenir chanteur. Il se produit d'abord dans un cabaret de la butte Montmartre le Tire-Bouchon. Le jeune Deguelt y chante ses créations comme CoquetteVie quotidienne. Repérer par la star de Radio-Luxembourg Jean Nohain, il part en tournée avec l'émission Reine d'un jour. Tandis qu'une auditrice lambda a droit à une journée de rêve shopping haute couture, déjeuner chez Maxim’s, visite d'une galerie d'art et tea time chez Ladurée avant le retour sur (terre) à la maison, François Deguelt susurre des chansons d'amour à l'élue du jour ! Mais il mérite mieux que de jouer les faire-valoir. D'ailleurs en 1956 sa chanson le printemps c'est déjà l'été est récompensée du prix de l'académie Charles Cros, un an avant la victoire de Quand on a que l'amour de Jacques Brel dont il accompagna les premiers pas parisiens dans les cabarets montmartrois. Après une nouvelle récompense en 1959- Coq d'or de la chanson française pour Je te tiendrai les bras il passe en vedette à l'ABC, à Bobino et à l'Olympia ? s’essaie au cinéma avec un petit rôle dans L'assassin viendra ce soir De Jean Mallet 1962, puis alterne entre écriture Paris c'est trop loin de la merLe bal de la Marine, concerts et émissions de télévision- il présentera ainsi notamment Les gens heureux ont une histoire.

La sienne fut longtemps heureuse dans les bras de Dora Doll.   Mais elle prend un mauvais tour quand l'actrice vedette épouser l'été de son Tube le quitte en 1971. Déprimé, très amaigri, il perd 18 kilos ! il décide de s'amarrer sur une péniche près du pont de Saint-Cloud ou il passera toutes les années 1970. Plusieurs compilations de ses chansons paraissent dans les années 1990 avant que sa participation à la première tournée Age tendre et tête de bois en 2006 ne finissent par rappeler son talent et son tube de l'été à plusieurs générations. Il n'aura jamais cessé d'écrire des chansons très intimistes jusqu'à sa mort en 2014 à l'âge de 81 ans, dans la maison du Var qu'il habitait avec sa dernière épouse, jamais loin du ciel le soleil et la mer « c'est la chanson qui me nourrit disait-il avec humour. Elle paie mon loyer, mon gaz, mon électricité ! »

Date de dernière mise à jour : 12/06/2024

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam