PHONEME EDITIONS

Marcel Amont

" Le roi des troubadours "

   Dans les années 1960 et 1970, il amusa le public en portant haut son art de la chanson fantaisiste. Revenu en grâce dans les années 2000, le sémillant nonagénaire n'a toujours pas quitté la scène, son milieu naturel.

Marcel amont 1

   " Tu crrrois qu'on va te payer pour fairrre le c.....?" Marcel Miramon, dit Marcel Amont, se souvient encore de cette question sans appel lancée un jour par son père Modeste, employé des chemins de fer qui les R comme il  était de coutume dans a vallée d'Aspes natale. Modeste n'y croyait pas, mais Marcel allait pourtant lui prouver qu'il avait tort en s'affirmant, à partir du début des années 1960, comme le plus talentueux des chanteurs fantaisistes. De cs amuseurs de scène capable de transformer une chanson légère en skecht renversant de drôlerie, voir ; le Mexicain, Monsieur. En concert, Marcel siffle, hulule, se marre, interpelle le public, saute à pieds joints trois chaises, l'une après l'autre ( Moi, le clown ), tandis que le piano et les cuivres s'emballent et s'amusent... Sa fantaisie, il l'a veut burlesque et poétique. " Je n'ai pas pour ambition d'éduquer les foules, mais si j'arrive à les amuser sainement sans trop de vulgarité... Il n'y a pas de quoi rougir de chercher à distraire les braves gens ", expliquait-il sur France Musique en 2019, bon pied bon oeil, à 90 ans.

Car Marcel Jean- Pierre Balthazar Miramon est né, on ne blague pas, le 1er Avril 1929, à Bordeaux. Après une enfance très modeste et sans histoires, il obtient le bac et hésite un temps entre le professorat d'éducation physique ( il a très longtemps gardé une souplesse hors norme ) et le Conservatoire d'art dramatique. Finalement c'est la chanson qui le pousse à quitter Bordeaux au tout début des années 1950. Il a 20 ans et va tenter sa chance à Paris, où il débarque les poches vides, mais plein de bonne volonté. Comme il était de coutume à l'époque, pour se faire remarquer, il commence à écumer restaurants et cabarets en chantant le répertoire des autres, tout en multipliant les auditions. En 1953, Jean Nohain le repère et le programme dans ses 36 chandelles , sur l'unique chaîne de télévision, avant de l'emmener en tournée d'été, en première partie de Philippe Clay. Ce dernier lui sauvera la vie en l'accompagnant à l'hôpital après un accident. Amont séjournera un an en sanatorium dans la foulée. Ason retour il obtient le prix d'interprétation au Concours de la Chanson de Deauville, avec un morceau gentiment provocant, le pigeon voyageur. Au fil des mois, le drôle de talent de Marcel Amont lui vaut de plus en plus d'engagements. A Paris il passe d'une rive à l'autre de la Seine, de la droite chic à la gauche intello et branchée, enchaînant plusieurs cabarets chaque soir. On le voit chez Patachou, à L'Echanson, à l'échelle de Jacob où débutait aussi Brel, à la fontaine des Quatre-Saisons tenue par Pierre Prévert, frère de Jacques " Un homme très sympa avec les jeunes " ou à la villa d'Este, en haut des Champs Elysées, ou il rencontre Brassens, son futur ami. Il interprète alors cinq chansons dont : à propos du pommier, signé Aznavour, q'aiui va devenir un de ses principaux auteurs, et un bon copain également. " J'ai une admiration incroyable pour lui, dira Marcel Amont. Il me donnait des chansons que les vedettes du moment n'avaient pas voulues. Par la suite, il m'a offert des chansons inédites. Marcel amont 6

A partir de mai 1956, il est engagé en supplément de programme à l'Olympia où triomphe Edith Piaf. Le soir de la première, le chanteur se produit devant Marlene Dietrich, Charlie Chaplin ou encore Yves Montand ! " Le bout du premier tunnel " dira Marcel Amont qui passe de l'ombre à la lumière, commence à gagner sa vie, même si il n'a pas encore enregistré le moindre disque. Prolongé plusieurs fois, dans le sillage de la Môme, il gravit les échelons, passant troisième, puis deuxième vedette. Et en Novembre, il enregistre ses deux premiers 45-tours. Il tourne aussi son premier film, la mariée est trop belle,  où il donne la réplique à Brigitte Bardot. Au printemps 1957, il revient à l'Olympia dans le programme de Brassens, et en 1958 dans celui des Platters. En mars 1959, en même temps que Gainbourg, il reçoit le grand prix du disque de l'académie Charles Cros. Amont enchaîne alors les succès. - Julie, Bleu,blanc, blond, Dans le coeur de ma blonde, Le mexicain écrit par Aznavour ou le jazz et la Java d'un Nougaro encore inconnu - et s'entoure sur scène de danseuses et de cascadeurs, une première. Il entre en fanfare dans les années 1970 avec des tubes comme L'amour ça fait passer le temps ou Le chapeau de Mireille. La télé le réclame. Il a ses propres émissions et est l'invité régulier (presque permanent) des shows des Carpentiers.

Marcel amont 3

 Les années 1980 sont plus difficiles, et Amont plus discret. Un jour qu'il emmène sa femme dans son ancien restaurant fétiche, le patron l'accueille d'un " Je vous croyais mort, Marcel! ". Non mais la télé ne l'invite plus, alors il continue à écumer les scènes, jusqu'au Japon. Et sort plusieurs albums de duos parmi lesquels Par-dessus l'épaule, où il chante le Mexicain avec Charles Aznavour dont c'est l'ultime enregistrement, écrits plusieurs ouvrages de souvenirs, triomphe dans les tournées " Age tendre ", fête ses 80 ans puis ses 90 ans sur scène avec ses amis, Le Forestier, Ménez, Morel, Christophe.   

 " Je suis vieux et alors, ce n'est pas un gros mot ?! " interroge-t-il. Pas du tout Marcel !

Marcel amont 8

 

Date de dernière mise à jour : 18/04/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire