PHONEME EDITIONS

Alain Barrière

Le barde des années yéyés

 

 Alors que Johnny et Sylvie triomphent, ce fils de mareyeurs de la Trinité-sur-Mer au charme de crooner américain s'impose aussi. Ses chansons à la mélancolie romantique caracolent au sommet des hit-parades. Mais le succès ne dura qu'une décennie.A barriere portrait

 L' été 1964, quand Alain Barrière publie la chanson d'amour qui va devenir son tube le plus célèbre, le jeune homme ne le sait pas encore, mais ses paroles annoncent son existence chahutée,    " un long chemin " fait d'allers-retours, de succès furtifs et de longues périodes de doute, d'échecs, de souffrance d'amour aussi avec Anièce. Ma vie racontait la sienne:

" Ma vie / J'en ai lu des toujours 

/ Mavie / J'en ai vu des beaux jours /

/Je sais / Et j'y reviens toujours / 

Je sais  / Je crois trop en l'amour..."

Le public qui l'écoute grâce aux juke-box ou dans les discothèques ou elle fait un tabac ( trop longue, elle fut d'abord snobée par les radios), fait d'elle le tube de l'été et de l'automne. Le 45-tours se vendra à plus de 500 000 exemplaires en France. Une pêche miraculeuse pour le gamin de La Trinité-sur-Mer.

C'est dans cette ville du Morbihan qu'est né Louis Alain Bellec, le 18 Novembre 1935. Dernier d'une fratie de trois, il ne connaîtra jamais son père, architecte italien réputé, une des grandes souffrances de son existence. Il grandit donc auprès de sa maman, Marie-Louise, entre la criée et le petit commerce familial. Les temps sont durs, comme le travail du poisson, qui exige beaucoup mais rapporte peu. Le jeune Alain, déjà têtu et souvent solitaire, se tourne donc très tôt vers l'océan, face auquel il rêve de longs voyages pour fuir sa modeste condition.

Sa mère l'inscrit à l'école laïque de la Trinité, où il peine d'abord à s'intéresser aux cours, préférant la nature sauvage aux livres de classe. Mais une première rencontre va s'avérer décisive, celle d'un instituteur touché par ce gamin un peu rebelle. Illui donne patiemment le goût d'apprendre et d'aiguiser sa curiosité.. Et peu à peu, le petit Bellec devient un élève m dans sa chambre d'odèle et plus ouvert. Al'issue de ses études secondaires, le baccalauréat en poche, il va même intégrer l'Ecole nationale des ingénieurs des arts et métiers. Il a alors 20 ans. Il découvre à cette époque le jazz manouche de Django Reinhardt et se passionne pour la guitare, dont il achète un premier exemplaire.

La maladie va brutalement interrompre ses études...et lui ouvrir la voie de la musique. Les médecins lui diagnostiquent la tuberculose. Il doit enchaîner cures et postcures  pour se soigner. Pour tuer le temps, il gratte ses premières compositions. L'élève ingénieur s'intéresse à la poésie, en particulier celle de Robert Desnos. Ces vers lui donnent l'envie d'écrire aussi ses premières paroles. Voici que les chansons d'Alain Bellec prennent forme dans sa chambre d'étudiant ou au sanatorium. Parmi elles, la plus aboutie s'intitule Cathy. Elle va lancer sa carrière. Sélectionnée en 1961 au concours de la radio Europe 1, le Coq d'or de la chanson française, le morceau lui offre l'occasion d'un premier passage à l'Olympia. Il a 26 ans et ne sait pas encore que le music-
hall  va bientôt le consacrer. Il ne gagne pas, mais sa prestation tape dans l'oeil expert de Bruno Coquatrix, le patron des lieux, qui lui permet de signer son premier contrat discographique. Désormais, Louis Alain Bellec se fait appeler Alain Barrière. Il ne sera pas ingénieur, mais chanteur.

 A barriere cathy

Dès Février 1962, il revient à l'Olympia. Il a cinq titres dans le programme de Colette Renard. Installé dans la capitale, il court les cachets pour vivre de son art. Il se révèle un an plus tard avec Elle était si jolie, qui représente la France au concours de Eurovision de la chanson, se classant cinquième sur seize participants. Reste à enregistrer un tube pour se faire définitivement une place au sommet de la variété française, entre les yéyés et les trois " B " de la chanson à texte, Brel, Brassens, et Barbara. Ce sera donc Ma vie, slow de l'été 1964, et prélude à plusieurs tournées françaises et internationales, notamment en Amérique du Sud où il triomphe, et à la sortie d'un album par an jusqu'en 1974 !  Alain Barrière est une vedette, mais il ne deviendra jamais une véritable star. Les morceaux qui suivent se vendent bien mais moins, dans la veine romantique - Emporte-moi 1968 ;  A regarder la mer, 1970 ; Rien qu'un homme, 1971 - comme dans un style beaucoup plus engagé qu'on ne lui connaissait pas jusqu'alors - V comme Vietnam, 1968 ; Avion, béton, camion, 1970 ; et plus tard Amoco 1978. " Je croyais m'être fait un nom, c'était une illusion totale ! " écrira-t-il dans son autobiographie parue en 2006.

Alain barriere 1

Emporté par cette illusion, il se lance en 1973 dans un projet fou, la construction, à Carnac, du Stirwen. 1975 est une grande année pour Barrière, puisqu'il sort son dernier tube, tu t'en vas( 700 000 exemplaires) , mais surtout épouse sa compagne depuis plusieurs années. Agnès Cohen-Solal, dite Anièce, qui toujours le soutiendra, et devient papa de Guénaëlle, sa fille unique. Caractériel et généreux, Alain profite de ces bonheurs jusqu'à la lie. Mais ces temps bénis ne dureront que trois ans. En 1978, forcé par " trente ans d'acharnement du fisc ", il s'exile aux Etats-Unis puis part au Canada. A son retour en France en 1988, ruiné, il ne compose plus jusqu'en 1997, année de sortie de l'album 97 qui lui permet de faire salle comble à Pleyel. Il enchaîne ensuite les compilations, les concerts évènements (Olympia, palais des Congrès), avant son retrait de la scène, en septembre 2011, épuisé par plusieurs AVC. Il fera face à un dernier drame, la perte de son épouse le 5 décembre 2019. Il ne survivra à Anièce que 13 jours.  Alain Barrière séteint le 18 décembre, à 84 ans, le coeur usé par une trop longue course après la gloire.

Victor Cascales

 

Date de dernière mise à jour : 16/01/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire