Victor Hugo

7 anecdotes méconnues sur Victor Hugo

Dès son plus jeune âge, c’était un crack en orthographe

Victor Hugo était en effet un brillant élève. Sa précocité et son goût pour les lettres se révélèrent très tôt. À 7 ans, il entre dans une école parisienne où le maître épelle la page d’un ouvrage, le jeune Hugo l’arrête et commence à décrypter tout seul les caractères : celui-ci sait déjà lire, alors même qu’il n’a reçu encore aucun enseignement ! Quelques mois après, le maître d’école dicte à cet élève précoce un Évangile entier… Victor Hugo ne fera qu’une seule faute ("bœuf", sans le "o").

Victor Hugo a mis presque 20 ans pour écrire Les Misérables

Les Misérables est certainement l’œuvre majeure de Victor Hugo : connue à travers le monde entier, on ne compte pas les multiples adaptations dont cet ouvrage tout à fois historique, philosophique et social, a donné lieu. L’œuvre a été publiée en 1862, mais la rédaction de ce chef-d’œuvre de la littérature a pourtant été entreprise en 1845. Cette rédaction a été interrompue à de nombreuses reprises, notamment par la Révolution de 1848. Presque 20 ans plus tard, il achèvera enfin ce roman emblématique.

La mort de sa fille préférée : un drame dont il ne se remettra pas

Léopoldine est la fille chérie de Victor Hugo, qui eut cinq enfants, dont un seul lui survivra. Celle-ci meurt dans des circonstances tragiques, à 19 ans en compagnie de son jeune mari alors qu’ils naviguent sur la seine à Villequier. Un fort coup de vent fit chavirer le bateau et tous deux moururent noyés. Victor Hugo n’apprit leur mort que quatre jours après le drame dans les journaux, en revenant d’Espagne. Anéanti de douleur, il lui dédiera l’un de ses plus beaux poèmes : "Demain dès l’aube".

Il entre à l’Académie française après avoir échoué plusieurs fois !

Membre éminent de la célèbre institution, Victor Hugo est en effet élu à l’Académie française le 7 janvier 1841. Mais le poète, qui raffole des honneurs et autres décorations, a pourtant essuyé quatre échecs avant de pouvoir siéger dans la prestigieuse institution !

Victor Hugo : un homme précurseur et engagé

Véritable visionnaire, il est déjà partisan d’une sorte des États-Unis d’Europe où il n’y aurait plus de frontières pour faciliter le libre-échange, avec la création en sus d’une monnaie unique. Européen avant l’heure, la vie politique et les engagements de Hugo sont décidément précurseurs pour son époque, lui qui était par ailleurs contre la peine de mort, un fait rare à l’époque.

Victor Hugo était un coureur de jupons

Homme à femmes, Victor Hugo était marié à Adèle Foucher, devenue Adèle Hugo en 1822 et à qui il fit la cour durant trois ans… Mais Victor Hugo est connu pour ses ardeurs qu’il a du mal à canaliser et, bien qu’amoureux de sa femme, il aura de nombreuses maîtresses tout au long de sa vie. Même à 70 ans, il ne demeurait pas insensible au charme de ses voisines pourtant bien plus jeunes que lui…

Il a été envoyé en exil par Napoléon III

En 1848, une insurrection renverse la monarchie de Juillet et Louis-Napoléon Bonaparte est candidat à la présidence de la nouvelle république qui s’annonce. Victor Hugo le soutient corps et âme, notamment au travers de ses tribunes rédigées dans son journal L’événement. Et c’est grâce en grande partie à ce soutien de poids que Louis-Napoléon est élu. Mais trois ans après, ce dernier devient empereur après un coup d’État… Victor Hugo entre alors dans l’opposition. Louis-Napoléon, devenu Napoléon III, le bannit alors et le force à l’exil.

Date de dernière mise à jour : 28/05/2024

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam